Promo! Dreyfus, une affaire alsacienne Agrandir l'image

Dreyfus, une affaire alsacienne

105

Nouveau

Dans ce qui – au début – est « l’affaire du capitaine Dreyfus » puis, progressivement, « l’affaire Dreyfus », avant d’être tout simplement « l’Affaire », il y a des Alsaciens partout : dans les deux camps, dreyfusard et anti-dreyfusard, dans l’armée, dans la magistrature, dans la vie politique,dans la société civile, à l’université…

Plus de détails

92 Produits

5,00 €

En savoir plus

5 euros au lieu de 15 euros

Dans ce qui – au début – est « l’affaire du capitaine Dreyfus » puis, progressivement, « l’affaire Dreyfus », avant d’être tout simplement « l’Affaire », il y a des Alsaciens partout : dans les deux camps, dreyfusard et anti-dreyfusard, dans l’armée, dans la magistrature, dans la vie politique,dans la société civile, à l’université…
Si l’Affaire n’a pas été une simple et petite affaire d’Alsaciens, qu’elle ait été une « affaire alsacienne » ne souffre pas l’ombre d’un doute. Elle l’a été parce que tous ceux qui de près ou de loin y ont été mêlés avaient l’Alsace au coeur quels qu’aient été leur origine, leur conviction politique, philosophique ou religieuse. L’Alsace – intégralement sacrifiée à l’exception du territoire belfortain – c’était cette province perdue, abandonnée en 1871 après une défaite humiliante ; le remords des élites de la République, l’obsession d’une armée très modérement républicaine à qui la nation avait confié le soin de préparer la revanche.
Un officier juif et alsacien du nom d’Alfred Dreyfus passait par là… Pour sauver sa vie et son honneur, pour – ce faisant – faire triompher la justice et la vérité, trois hommes nés en Alsace – Mathieu Dreyfus, « le frère admirable », Lucien Herr, le dreyfusard socialiste, Auguste Scheurer-Kestner, le sénateur libre penseur – ont transformé l’affaire Dreyfus en une affaire alsacienne qui passionna et continue à passionner le monde.
Charles Péguy avait raison : « Plus cette affaire est finie, plus il est évident qu’elle ne finira jamais ».

Edouard Boeglin, journaliste, est conseiller municipal délégué au patrimoine historique de Mulhouse, ville natale du Capitaine Dreyfus. Il a été Grand-maître adjoint du Grand Orient de France (2000-2003). En 1994, année du centenaire de la condamnation d’Alfred Dreyfus, il a été publié sous sa direction L’Affaire Dreyfus. Les Juifs en France.

ISBN : 2-916333-05-3
256 pages
Format : 14 x 20,5 cm

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Dreyfus, une affaire alsacienne

Dreyfus, une affaire alsacienne

Dans ce qui – au début – est « l’affaire du capitaine Dreyfus » puis, progressivement, « l’affaire Dreyfus », avant d’être tout simplement « l’Affaire », il y a des Alsaciens partout : dans les deux camps, dreyfusard et anti-dreyfusard, dans l’armée, dans la magistrature, dans la vie politique,dans la société civile, à l’université…

9 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...